mercredi 16 juillet 2014

Some more Chanel videos : eye candy and jaw droping



I can't get enough of those Chanel videos



Without pretention and to pay my humble tribute to the house of Chanel I am very proud to wear the French Jacket I made 4 years ago.

The fit is not perfect but I put so much work in it that I still cherish it a lot. The feeling on the body is more the one of a cardi than a proper jacket and that is realy enjoyable.


I hope to make another one in the future. I think black would be a good choice.

dimanche 13 juillet 2014

Cap sur la plage

Les vacances à la plage ne seront pas pour moi cette année, mais je me suis consolée en confectionnant une mini garde-robe pour ma petite-fille juste à temps pour son départ.

Le Burda de juin dernier offrait plusieurs modèles parfaits pour l'occasion et j'ai choisi la tunique 06.2014.141, le bob 06.2014.145 et le bloomer 06.2014.145
Pas facile de choisir la bonne taille surtout quand on veut faire une surprise à la maman. Je vous conseille de vous fier aux mensurations de votre modèle et surtout pas à la taille des vêtements du commerce.
Ma petite-fille a un peu plus de 2 ans, mesure environ 90 cm et taille un bon 3 ans du commerce, pourtant, j'ai opté pour le 86 cm pour Burda et je pense avoir fait le bon choix.

Revue de détails :
La tunique :
Le tissu en broderie anglaise vient d'une chemise de nuit que j'ai complètement mise à plat avant de la transformer :


Comme j'étais juste en tissu j'ai assemblé 2 chutes pour le buste devant et dos :

Plutôt que de chercher à cacher la couture d'assemblage que se serait vue de toute façon je l'ai soulignée en la surpiquant.

Pas de grande difficulté pour ce modèle, mais les explications pour le biais d'encolure nécessitent un peu d'expérience pour être comprises. Le résultat est cependant bien net et en vaut la peine.
J'ai taillé ce biais dans le même tissu que celui utilisé pur le bob.

J'ai voulu éviter la corvée des 8 boutonnières dans la broderie anglaise, j'ai donc cousu une bande de boutons-pressions et des boutons fantaisis pour que ce soit plus joli :

Le bob:

Tissu Sarah Jane pour Michael Miller.

J'adore ce tissu, mais je n'en n'avais acheté qu'un ridicule petit coupon (Il faut dire qu'à 17 euros le mètre, on y regarde quand même à 2 fois). Je n'en n'avais pas assez pour le bloomer. En fouillant dans mes réserves assez considérables j'ai ressorti un imprimé bien coordonné dans le quel j'ai aussi taillé la doublure du dit bob.

Pour l'entoilage du bob, Burda préconise la Vlieseline G700, ce que j'ai fait et je dois dire que le résultat est tout à fait professionnel.
Rigide à souhait, ni trop, ni pas assez.

Bref, une bien jolie tenue :
 Qui a ravi ma petite-fille et sa maman :



jeudi 3 juillet 2014

Robe Burda 06.2012.119


Décidément le rouge est devenu ma couleur fétiche depuis quelque temps. Cette robe est ma deuxième LRD (little red dress) depuis 6 mois et peut-être pas la dernière.
J'ai trouvé le patron dans le burda de juin 2012 :
Ce qui m'a plu : l'esprit 60s et la simplicité du modèle réalisé en 2 temps 3 mouvements : instant gratification ou presque.
Taille choisie 46, peut-être un peu large mais au moins je m'y sens à l'aise. Tout ce qu'il me fallait pour être à l'aise pour arpenter les rues de la capitale par une chaude journée d'été.
Le but de notre excursion la fabuleuse expo sur le mythique train de Orient Express à l'Institut du Monde Arabe
En voici quelques photos que j'ai plaisir à partager avec vous :

Dans les wagons, voyage dans un passé luxueux comme si vous y étiez :
Les marquetteries :
Les panneaux des cristalleries Lalique :



Les hublots finement sculptés :
Rien n'est laissé au hasard. L'illusion est complète :






A la table d'Agatha Christie
La journée se termine par un balade sur les berges de la Seine :
Nous nous tirons le portrait devant Notre Dame :
Nous ne sommes pas les seuls, Paris est la ville des amoureux, so romantic :
Les amoureux scellent leur amour sur le pont de l'archevêché qui croule sous les cadenas.

allez on s'en fait encore une petite dernière :
Paris, je t'aime !!!

lundi 16 juin 2014

Retour de brocante/ thrifted

Trouvé dimanche dans le vide-grenier local :


Un joli coupon de environ 3mètres de tissu natté bleu Courtelle (très années 60)
Je ne sais pas encore ce que j'en ferai, mais j'ai plusieurs patrons Burda en t^te qui conviendraient parfaitement à ce tissu.

Un très beau coupon de lin rose largeur 90cm (cette largeur ne se fait plus pratiquement aujourd'hui et date le tissu)
La dame qui vendait ces tissus ma dit qui lui venaient de sa mère qui travaillait dans le tissu. Ils sont en parfait état et je suis vraiment contente d'avoir mis la main dessus pour pratiquement rien.

Une mini-jupe brodée ethnique, rassurez-vous je n'ai pas l'intention de me mettre à la mini, mais par contre pour un sac shopping pour l'été, je pense que ce sera sympa.

Et puis en plus, j'ai craqué pour ce service à café en porcelaine de Vierzon pour la modique somme de 5 euros.

Enfin trois cartes postales toutes mimi. Le tout pour moins de 15 euros, pas mal pour un dimanche...

mardi 10 juin 2014

Shirtdress Burda 05-2011-117


Tout à commencé par un coup de coeur pour ce tissu chez Toto Rouen :

J'ai été incapable de résister à l'appel des ces roses gourmandes imprimées sur un frais satin de coton.
Un an plus tard j'en ai tiré cette robe chemisier un brin rétro :
 

Patron Burda 05-2011-117 :
 
Une des deux versions du magazine est réalisée dans un liberty à dessins géométriques :

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils ne se sont pas foulés chez Burda pour marier les motifs !
Pour ma part, mon choix de tissu m'a évité ce travail.
Si la réalisation de ce modèle n'offre rien de compliqué, le montage du col chemisier est tout de même délicat et nécessite de l'attention. Le pied de col rattaché parfaitement coupé et joliment surpiqué rend ce col très seyant :


Le dos blousant (voir schéma technique) est bien dans la tendance rétro et se retrouve souvent dans des modèles des années 50 :
Plusieurs personnes ayant réalisé cette robe ont supprimé cette ampleur dans le dos. Je l'ai gardée pour ma part, elle ne me gêne pas car mon tissu est très fin et souple et ajoute un petit détail original.
Les boutonnières au nombre de 9, ont été brodées à la main. Oui, je sais c'est long, surtout quand c'est fait à la dernière minute juste avant de partir en week-end. Mais je ne me fais pas au boutonnière de ma machine et je les rate un fois sur deux. Je m'en suis pas mal sortie car le tissu était agréable à travailler.
Pour les boutons j'ai aussi fait dans le vintage puisque je les ai trouvé sur une brocante. Il sont en pâte de verre si je ne me trompe et datent au moins des années 50 pour ne pas dire 40.(Désolée, pas eu le temps de les prendre en photo) Ils dormaient depuis bien longtemps dans ma boîte à boutons et ce fut l'occasion de leur donner une nouvelle vie.
J'ai étrenné cette nouvelle robe le week-end dernier à l'occasion d'un très court mais oh combien agréable séjour en amoureux en Basse-Normandie.
Notre destination, Bagnoles de l'Orne est une ville d'eau au charme, lui aussi désuet : casino au bord du lac ,pédalos et superbes villas 1900 le tout dans superbe cadre verdoyant. Délicieux moments comme ne témoignent ces photos :





Ces deux jours ce sont achevés par le visite de saint Ceneri le Gerei, superbe village aux abords des Alpes Mancelles (au sud d'Alençon)

Ces photos attestent, si besoin était de mon goût pour les robes. Je passe pas mal de temps à lire tout ce qui concerne le style personnel et l'élaboration d'une garde-robe raissonnée et cohérente (Sewing with a plan, Vivianne Files, l'Armoire Essentielle, j'en passe et des meilleurs...), rien n'y fait ce sont les robes, fleuries et colorées qui me font craquer.
Alors tant pis, je crois que je vais abdiquer et pour quoi aller chercher ailleurs ce qui est au fond de soi. Un style on a toute plus ou moins un. Lorsque je lis mes blogs je reconnais tout de suite,d'après les photos, qui en est l'auteur.
Je pense que pour moi c'est la même chose. Tout est donc histoire de s'accepter et d'apprendre à mieux se connaitre.

Google+ Followers